Jean Luc Moreau Romain

« Au Fabuleux Destin »
 en Aubusson, Creuse

Café spectacle
associatif
où l'on boit, l'on cause et assiste à des spectacles et des expositions. Là, cette expo s'est éternisée pendant un confinement où venaient quelques bénévoles nettoyer la poussière, vérifier ceci, cela et peut-être regarder mes travaux…

Comme j'attends un vaccin ou quelque chose que mon corps peut supporter (il ne supporte pas grand chose et pose des soucis ; mise à part l'homéopathie qui semble fonctionner assez bien) et nenni pass sanitaire, je ne peux plus exposer quoi que ce soit.  Je laisse quelques derniers à de bonnes mains pour les accrocher un peu plus au nord de la France, dont le triptyque en dessous :  à Méricourt

Plus d'info

Photo d'atelier : Triptyque au vinyle et acryl sur carton autour d'un paysage de la Creuse en région Nouvelle Aquitaine. —1- panneau de gauche : Le trop faux s'emmêle à PI clos tourner —2- panneau du milieu : N'être qu'un tas, n'être qu'un tout puis renaître —3- panneau de droite : Dès les dés jetés la cause se case — Ces panneaux vont remplacer ceux de droite derrière Arnaud Gosselin dont le texte déclamé sera édité prochainement aux Éditions du GNAC en 7 exemplaires dont la couverture, unique, est d'un artiste plasticien dont une, certainement, par Arnaud Gosselin, Philosophe, Musicien, Auteur littéraire, Poète et Journaliste
Arnaud Gosselin déclamant sa composition poétique dans l'environnement calligraphique
de Jean Luc Moreau Romain exposé durant l'été juillet-août 2020 au « Fabuleux Destin »

Il était prévu que…
la galerie que nous commencions à organiser derrière la vitrine de notre atelier donnant sur la rue pour qu'elle soit ouverte au public puis à la vue des travaux à effectuer afin d'accueillir tout à chacun, nous avons renoncé mais nous venons de changer de stratégie :  nous allons singer à une plus petite échelle le Fabuleux Destin dans notre petit GNAC quotidien felletinois (là où nous demeurons et travaillons plus en étage) et uniquement avec nos amis et invités

C'est pourquoi je montre ici quelques travaux très récents pour donner l'ambiance que les murs refléteront : ce seront des travaux la plupart du temps sur des supports faciles à changer, toile, carton, papier, punaisés aux murs isolés du froid (la température la plus haute dans l'été le plus chaud que nous y avons connu fut légèrement au-dessus de 20°C)  en planches de bois rembourrées de papier froissé et bouteilles de plastique aplaties.  Un petit atelier de couvrure des éditions du GNAC sera un des thèmes des rencontres où les invités —ce ne sera pas public au sens de la loi— auront le loisir de créer des reliures ou s'entretenir du contenu avec les auteur.e.s si présent.e.s sur le moment.  Thé, café ou tisanes à notre façon seront de la partie comme musique ou lecture seront déployées par ceux qui en éprouvent la nécessité mais aucun enregistrement ou œuvre inscrite à la SACEM ne pourra émergée, tant cette organisation est devenue à l'envers de ses créateurs au combien prodigues.  Une rotation des œuvres sera décidée en accord avec les invités les plus assidus mais ne seront acceptés que des œuvres de dimension approchant le mètre comme ici la couleur de 146 cm de large et le dessin de 150 cm de haut en dessous








































D'hommage à Bachelard : 
À l'air le vent et
Depuis le haut, l'eau au bas
Là le feu à terre

Accouchement maison :
Seul être animé
À coucher sur sa pensée
Carrée, là, l'humain

Créé avec Artmajeur